Archives de catégorie : Colloques et conférences

Identification des papiers asiatiques et islamiques

Du 7 au 10 avril 2014, une nouvelle formation vous est proposée par le département des restaurateurs de l’inp : Identification des papiers historiques : les papiers asiatiques et islamiques (1ère partie)

Gangolf Ulbricht, papetier établi à Berlin et spécialisé dans la production de papiers de haute qualité faits à la main pour la restauration et pour les artistes, a notamment développé le « Berlin Tissue », un papier extrêmement fin, utilisable recto et/ou verso pour des restaurations pratiquement invisibles et comme papier préencollé réhumidifiable pour des restaurations sur des encres métallogalliques notamment. Cette première partie du stage permettra de mieux connaître le papier asiatique et islamique fait à la main et d’appréhender les processus de fabrication et les papiers qui en découlent.

Les participants seront amenés à faire des feuilles de référence des différentes techniques en utilisant des outils traditionnels.

Formation dispensée en anglais, termes spécifiques traduits en français

EN SAVOIR PLUS

Ce qu’exposer veut dire

La deuxième édition du colloque « Ce qu’exposer veut dire » se déroulera les 10 et 11 avril à l’auditorium de la galerie Colbert.
 
Placée sous la direction de Philippe Dagen, la rencontre, ouverte au plus large public et destinée aussi aux élèves conservateurs en formation, a pour ambition de présenter les différentes problématiques qu’implique le projet d’exposition depuis sa conception jusqu’à son ouverture au public, à travers l’exemple de manifestations emblématiques de l’année 2013.
 
Programme et renseignements :  MAN_2014_RE1_Exposition_Dépliant
Inscription auprès de marie-christine.vigutto@inp.fr
 

 

Conférence « Une oeuvre une heure » au musée des beaux-arts de Tours

grand_PIE_IMAGE_3_72_1329826426

Conférence Une œuvre, une heure : histoire des restaurations de La Vierge aux donateurs de Rubens

Musée des beaux-arts de Tours (Salle de Diane) à 16h

Par Annie Gilet, conservateur en chef, et Pauline Hélou de La Grandière, restauratrice du patrimoine.

Ce chef-d’œuvre de la collection du musée de Tours, peint sur un panneau de bois constitué de plusieurs planches de chêne, fait l’objet depuis plus d’un siècle d’une attention particulière pour surveiller l’état de son support et de sa couche picturale.

En concertation avec le Centre de Recherches et de Restauration des Musées de France (C2RMF), il a été décidé de confier à Daniel Jaunard (restaurateur de support) et à Jean-Pierre Galopin (restaurateur de mobilier en bois doré) la conception et la réalisation d’un cadre climatique. Le refixage de la couche picturale a été effectué par Pauline Hélou de La Grandière (restauratrice de peinture). Désormais, dans cet espace étanche, la bonne conservation de cette peinture et de son support est assurée grâce à la stabilité hygrométrique.

La nouvelle présentation de ce tableau au musée des beaux-arts de Tours est accompagnée d’une petite exposition dossier documentent l’histoire de l’œuvre, les grandes étapes des restaurations, la technique de l’artiste et la réalisation d’un cadre climatique.

 

Plus d’informations :

Article sur le site du musée des beaux-arts de Tours

Article sur le blog de Pauline Hélou de La Grandière